Santé et social


MDPH - l'aide humaine
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
15-Nov-2017

Possibilités de l'aide humaine en cas de perte d'autonomie

L'aide humaine intervient sur plusieurs domaines :

Aide d'une tierce personne pour les actes de vie quotidienne (toilette, repas, habillage, etc.)

  • Surveillance régulière de la personne handicapée,
  • Aide dans le cadre d'une activité professionnelle et/ou élective.

Les besoins sont indentifiés et donnent lieu à une évaluation quantificative.

Les types de besoins évalués

La prestation de compensation du handicap, volet "aide humaine" couvre 3 types de besoins :

  • Interventions pour les actes essentiels
    • Toilette, habillage, élimination, repas,
    • Aide aux déplacements au sein du logement, mais aussi à l'extérieur, aide aux transferts lit/fauteul,
    • Aide à la participation à la vie social
  • Surveillance régulière
    • Cette aide s'adresse en priorité aux personnes qui peuvent être en danger seul en raison d'une altération des fonctions mentales,
    • Elle concerne les personnes qui nécessitent des soins constants.

Mise en place de l'aide humaine et montant de l'aide

L'aide humaine est versée mensuellement. Elle peut servir à rémunérer des personnes salariées, des aides à domicile, mais aussi un aidant familial.

L'aidant familial peut être le conjoint, le concubin, le partenaire lié par un PACS, l'obligé alimentaire

Le montant de l'aide varie :

  • Embauche d'un salarié à domicile : 11,02 euros,
  • Service mandataire : 12,12 euros,
  • Service prestataire : Tarif fixé par le Conseil général sur la base de conventions passées avec des associations,
  • AIdant familial : 3,25 euros ou 4,88 euros si l'aidant a dû arrêter son activité professionnelle. © Ecrit par