Santé et social


Inhumation et crémation
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
15-Nov-2017

Définition de l'inhumation

Moment difficile dans la vie de chacun. Vous trouverez ici des conseils et les principales démarches à faire lors de la perte d'un proche. L'inhumation et la crémation.

L'inhumation doit avoir lieu au minimum 24 heures après le décès et au maximum 6 jours après. L'inhumation peut être faite dans une nouvelle concession ou une concession existante.L'inhumation peut être faite en terrain privé. Toutefois, il faut au préalable, une expertise hydrologique. L'accord du préfet est nécessaire.

L'inhumation peut être faite en pleine terre : dans une fosse, ou dans un caveau, c'est-à-dire dans du dur. Dans tous les cas, le cercueil est obligatoire.
La concession

La concession est un espace de terre dans un cimetière. La durée de la concession est variable. Attention il n'existe plus de concession perpétuelle.

La crémation

La crémation doit avoir lieu au minimum 24 heures après le décès et au maximum 6 jours après. Le cercueil est obligatoire. Attention, si le défunt porte un pacemaker, celui-ci doit être enlevé.

L'urne

L'urne peut être mise dans un cimetière (caveau familial, dans un terrain privé, un colombarium). Il n'est plus possible de garder l'urne au domicile.

Dispersion des cendres

Les cendres peuvent être dispersées notamment dans le jardin des souvenirs. De même vous pouvez les disperser où vous le souhaitez. Attention, il est interdit de les répartir sur la voie publique. © Ecrit par